Imprimer Recommander

Ressources à télécharger

  • LA FEUILLE D'INFO A++ N°44

    01.06.16

    La feuille d'info A++ N°44 - ENSAM - Juin 2016

    La feuille d'information de l'ENSAM sur la Matériauthèque et plus.

     
  • GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LE MANAGEMENT D'UN PROJET DE RENOVATION D'ECOLE (ZEMedS)

    01.02.16

    Guide méthodologique pour le management d'un projet de rénovation d'école (ZEMedS) - ALE Montpellier & Gefosat - février 2016

    Ce document pratique est destiné aux maîtres d’ouvrage de projet de rénovation performante d’écoles en climat méditerranéen.

    Il propose un cadre pratique pour les accompagner dans les différentes étapes de leurs projets de rénovation d’écoles.

     
  • ENVIRONNEMENT MAGAZINE : NUMERO SPECIAL COP 21

    01.12.15

    Environnement Magazine : Numéro spécial COP 21 - ENVIRONNEMENT MAGAZINE - Décembre 2015

    Une page est tournée. Il aura fallu quatre ans, depuis la conférence de Durban, en 2011, et deux dernières semaines de négociation très intenses. Mais la COP 21 s’est bel et bien terminée le 12 décembre par un accord sur un texte « qui reflète les positions des parties », estime Laurent Fabius.

     
  • ASSOCIER LES USAGERS POUR GARANTIR LE CONFORT ET LA PERFORMANCE ENERGETIQUE (ZEMedS)

    01.10.15

    Associer les usagers pour garantir le confort et la performance énergétique (ZEMedS) - ALE Montpellier & Gefosat - octobre 2015

    Ce guide est développé dans le cadre du projet ZEMedS “Zero Energy in Mediterranean
    Schools / Rénovation performante d’écoles en climat méditerranéen”.

     
  • RT 2012 : COMMENT IDENTIFIER L'USAGE D'UN BATIMENT ET L'EXIGENCE ASSOCIEE ?

    01.06.15

    RT 2012 : Comment identifier l’usage d’un bâtiment et l’exigence associée ? - ADEME, CSTB - Juin 2015

    Cette fiche d’application précise le champ d’application de la RT2012 et la méthode de détermination de l’usage d’un bâtiment. Cette fiche concerne les bâtiments neufs et précise quelles sont les modalités d’application de la RT2012 en fonction de l’usage.

     
  • MESURES DE SIMPLIFICATION POUR LA RELANCE DE LA CONSTRUCTION_MESURE N°46

    13.05.15

    Mesure n°46: Supprimer l’obligation de taux de bois dans la construction au profit de mesures opérationnelles en faveur de l’utilisation du bois - CEREMA - 12 Mai 2015

     

    Le décret n° 2010-273 du 15 mars 2010, publié le 17 mars 2010, est le décret mentionné par l’article L224-1 du code de l’environnement prévoyant la détermination de seuils minimaux d’incorporation du bois dans les constructions. Un arrêté du 29 septembre 2010 vient préciser la méthode de calcul de ces seuils minimaux. Ce décret multipliait par 10 (pour les maisons individuelles) le seuil prévu dans le décret n° 2005-1647 du 26 décembre 2005, qu’il abroge, relatif à l’utilisation des matériaux en bois dans certaines constructions.

    Or, le Conseil Constitutionnel a déclaré dans sa décision n° 2013-317 QPC du 24 mai 2013, en se fondant sur l’article 61-1 de la Constitution, que ces dispositions portaient une atteinte non justifiée à la liberté d’entreprendre ; le fait d’imposer des seuils minimaux de matériaux en bois dans la construction n’ayant qu’un impact indirect sur la pollution atmosphérique.

    Ce paragraphe V a ainsi été déclaré inconstitutionnel et le décret n° 2010-273 du 15 mars 2010 relatif à l’utilisation du bois (et donc a fortiori le décret n° 2005-1647) dans certaines constructions a été abrogé.

     
  • MESURES DE SIMPLIFICATION POUR LA RELANCE DE LA CONSTRUCTION_MESURE N°12

    12.05.15

    Mesure n°12: Revoir le périmètre d’application des mesures de prévention pour la lutte contre les termites, en passant d’un maillage départemental à un maillage communal - CEREMA - 12 Mai 2015


    Sur l’ensemble des départements dans lesquels il existe un arrêté préfectoral selon l’article L133-5, que cet arrêté déclare une partie ou la totalité du territoire du département comme étant une zone contaminée ou susceptible de l’être à court terme par les termites, les articles L112-17, R112-3 et R112- 4 du Code de la Construction et de l’Habitation et leur arrêté d’application du 27 juin 2006 prévoient notamment :
    • que les bois et matériaux à base de bois participant à la solidité des bâtiments soient protégés contre les termites (depuis le 1er novembre 2006) ;
    • que l’interface sol/bâtiment soit protégée de l’action des termites souterrains (depuis le 1er novembre 2007).

    La mesure de simplification pour la relance de la construction n° 12 vise à modifier le zonage relatif à la protection contre les termites : suite à cette révision du maillage, les obligations précitées continueront de s’appliquer uniquement dans les zones listées dans l’arrêté préfectoral, et non plus sur l’ensemble du département. L’arrêté du 27 juin 2006 portait sur l’application de ces articles du CCH ; il est donc également modifié afin de prendre en compte les modifications de zonage géographique.

     
  • MESURES DE SIMPLIFICATION POUR LA RELANCE DE LA CONSTRUCTION_MESURE N°13

    12.05.15

    Mesure n°13: Relever le seuil d’application de la RT 2012 pour les extensions de bâtiments existants - CEREMA - 12 Mai 2015


    Depuis le 1er janvier 2013 et l’entrée en vigueur de la réglementation thermique 2012 (RT 2012), l’ensemble des exigences prévues par cette dernière s’applique également pour les extensions de bâtiments existants si celles-ci représentent plus de 30 % de la surface du bâtiment existant ou plus de 150 m².

    Pour les autres cas d’extensions, seule une obligation de performance par rapport aux équipements et matériaux utilisés s’applique.

    Cette distinction, par ce seuil de 30 %, est totalement adaptée aux bâtiments de grande taille, mais ne convient pas du tout aux cas des maisons individuelles de petite ou moyenne surface. En effet, l’obligation de respect de la RT 2012 (exigence de performance énergétique globale) implique une étude thermique coûteuse et complexe pour les particuliers qui souhaitent agrandir leur bien. De plus, la méthode de calcul RT 2012 n’est pas adaptée à une petite extension.

     
  • MESURES DE SIMPLIFICATION POUR LA RELANCE DE LA CONSTRUCTION_MESURE N°16

    12.05.15

    Mesure n°16: Adapter les obligations relatives aux surfaces vitrées qui pénalisent notamment les petits logements collectifs - CEREMA - 12 Mai 2015


    L’article 20 de l’arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments neufs et des parties nouvelles de bâtiments spécifiait que, pour les maisons individuelles ou accolées et les bâtiments collectifs d’habitation, la surface totale des baies, mesurée en tableau, devait être supérieure ou égale à 1/6e de la surface habitable.

    L’arrêté du 11 décembre 2014 apporte des possibilités de dérogations à cette obligation dans les cas où :

    • la surface de façade disponible est inférieure à la moitié de la surface habitable, alors la surface totale des baies, mesurée en tableau, est supérieure ou égale à 30 % de la surface de façade disponible ;
    • la surface habitable moyenne des logements d’un bâtiment est inférieure à 25 m², alors la surface totale des baies, mesurée en tableau, est supérieure ou égale à 30 % de la surface de façade disponible.

     

Page 1 sur 85