Imprimer Recommander

Ressources à télécharger

  • BIEN CHOISIR SON ECLAIRAGE

    BIEN CHOISIR SON ECLAIRAGE
    01.07.14

    Guide bien choisir son éclairage - ADEME - Juillet 2014


    Impossible de se passer de la lumière des lampes électriques : en moyenne, chaque ménage français a chez soi 25 points lumineux, achète 3 lampes par an et consomme entre 325 et 450 kWh par an pour son éclairage.

    Diminuer cette consommation, c’est facile ! C’est une affaire de comportement : éteindre en quittant une pièce, valoriser la lumière du jour, choisir des abat-jour clairs, dépoussiérer les lampes…

    C’est aussi une affaire d’équipement : trop gourmandes en énergie, les lampes à incandescence ne peuvent plus être mises sur le marché par les fabricants, seuls les stocks existants sont actuellement commercialisés. Des lampes plus économes et plus performantes sont disponibles : utilisons-les pour mieux maîtriser notre consommation électrique et améliorer l’efficacité énergétique de nos logements.

     

    pdf 
     
  • LE GUIDE SUR LES RESSOURCES DE SUBSTITUTION

    LE GUIDE SUR LES RESSOURCES DE SUBSTITUTION
    01.07.14

    Le guide sur les ressources de substitution - CG 34 - Juillet 2014


    La ressource en eau est un bien commun qu'il importe de préserver. Depuis 2006, le Département amplifie ses efforts en faveur des économies d'eau et du recours aux ressources de substitution (eaux de pluie, eaux usées épurées, eaux brutes, eaux grises).

     

    pdf 
     
  • BAROMETRE BATIMENT DURABLE LANGUEDOC-ROUSSILLON (N° 01 - JUIN 2014)

    BAROMETRE BATIMENT DURABLE LANGUEDOC-ROUSSILLON (N° 01 - JUIN 2014)
    20.06.14

    Baromètre Bâtiment Durable Languedoc-Roussillon N° 01 - CERBTP LR - Juin 2014

    La Cellule Economique BTP Languedoc-Roussillon vous invite à découvrir la nouvelle version du Baromètre Bâtiment Durable en Languedoc-Roussillon.

    L'objectif de cette publication est de suivre, au regard de la thématique Bâtiment Durable en Languedoc-Roussillon, les principaux indicadeurs permettant d'évaluer les tendances du marché de la performance énergétique et de la qualité environnementale du bâti. Cette nouvelle présentation s'articule autour de 2 documents, l'un trimestriel, l'autre annuel.
    VOIR LE BAROMETRE BATIMENT DURABLE LANGUEDOC-ROUSSILLON SUR WWW.CERBTPLR.FR

    pdf 
     
  • A+ (N°22) LA FEUILLE D'INFORMATION DE LA MATERIAUTHEQUE

    A+ (N°22) LA FEUILLE D'INFORMATION DE LA MATERIAUTHEQUE
    01.06.14

    A+ (n°22) la feuille d'information de la matériauthèque - ENSAM MONTPELLIER - Juin 2014


    Chaque mois, elle offre un panorama de l'actualité du domaine de la construction à travers une sélection de références d'articles de revues spécialisées, un focus sur une thématique, un site web ou une actualité éditoriale.

     

    pdf 
     
  • PLAN D'ACTION DE LA FRANCE EN MATIERE D'EFFICACITE ENERGETIQUE 2014

    PLAN D'ACTION DE LA FRANCE EN MATIERE D'EFFICACITE ENERGETIQUE 2014
    01.06.14

    Plan d'action de la France en matière d'efficacité énergétique 2014 – DGEC – Juin 2014


    Les Etats membres doivent présenter au plus tard le 30 avril 2014 (puis tous les 3 ans) leurs plans nationaux, en application de la directive relative à l'efficacité énergétique de 2012 qui prévoit de réaliser 1,5% d'économies d'énergie par an chez les clients finaux entre 2014 et 2020 dans l'UE. Cette directive doit être transposée dans les législations nationales.
    La France entend d'une part réduire sa consommation d'énergie finale livrée au consommateur (essence à la pompe, électricité du foyer...) à 131 Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole) d'ici cette échéance, contre 155 Mtep actuellement, et d'autre part limiter sa consommation d'énergie primaire (énergie finale à laquelle s'ajoutent les pertes d'énergie induites par la transformation et le transport de l'énergie) à 236 Mtep, contre 260 Mtep aujourd'hui.

    pdf 
     
  • RAGE | GUIDE - GESTION TECHNIQUE DU BATIMENT

    RAGE | GUIDE - GESTION TECHNIQUE DU BATIMENT
    01.06.14

    RAGE | Guide RAGE - Gestion technique du bâtiment - RAGE - juin 2014

     

     

    Les Règles de l’Art Grenelle Environnement (RAGE) constituent un programme d’accompagnement des professionnels résultant du Grenelle de l’Environnement. Il vise à revoir l’ensemble des règles de construction afin de réaliser des économies d’énergies dans le bâtiment et de réduire les émissions de gaz à effets de serre.

     

    Le document est téléchargeable sur http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/regles-de-lart/detail/guide-rage-gestion-technique-du-batiment-juin-2014.html

     

     

    + de documents à télécharger sur http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/


     
  • RAGE | RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES - POMPES A CHALEUR DOUBLE-SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL

    RAGE | RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES - POMPES A CHALEUR DOUBLE-SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL
    01.06.14

    RAGE | Recommandations professionnelles - Pompes à chaleur double-service en habitat individuel - RAGE - Juin 2014

     

    Les Règles de l’Art Grenelle Environnement (RAGE) constituent un programme d’accompagnement des professionnels résultant du Grenelle de l’Environnement. Il vise à revoir l’ensemble des règles de construction afin de réaliser des économies d’énergies dans le bâtiment et de réduire les émissions de gaz à effets de serre.

     

     

    Le document est téléchargeable sur http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/regles-de-lart/detail/recommandations-professionnelles-rage-pompes-a-chaleur-double-service-en-habitat-individuel-ju.html

     

     

    + de documents à télécharger sur http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/


     
  • RAGE | RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES - VENTILATION MECANIQUE REPARTIE (RENOVATION)

    RAGE | RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES - VENTILATION MECANIQUE REPARTIE (RENOVATION)
    01.06.14

    RAGE | Recommandations professionnelles - Ventilation mécanique répartie (Rénovation) - RAGE - Juin 2014

     


    Les Règles de l’Art Grenelle Environnement (RAGE) constituent un programme d’accompagnement des professionnels résultant du Grenelle de l’Environnement. Il vise à revoir l’ensemble des règles de construction afin de réaliser des économies d’énergies dans le bâtiment et de réduire les émissions de gaz à effets de serre.

     

    Le document est téléchargeable sur http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/regles-de-lart/detail/recommandations-professionnelles-rage-ventilation-mecanique-repartie-renovation-juin-2014.html

     

     

    + de documents à télécharger sur http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/


     
  • SMARTGUIDE DE L'ENERGIE DURABLE

    SMARTGUIDE DE L'ENERGIE DURABLE
    01.06.14

    SmartGuide de l'énergie durable - RENOUVELLE - Juin 2014


    L'énergie durable implique l'équilibre entre une offre énergétique basée sur des sources renouvelables et une demande maîtrisée par une utilisation rationnelle de l'énergie (comportements judicieux et équipements efficients).
    L'utilisation rationnelle de l'énergie fait le choix des solutions individuelles et collectives qui induisent la plus petite consommation d'énergie.
    Après un rappel des principaux développements de l'année écoulée P actualité internationale, nationale et évolution des prix-, le SmartGuide 2014 prend appui sur une première partie centrée sur l'utilisation rationnelle de l'énergie declinée dans quatre domaines essentiels : le bâtiment, les transports, l'industrie et la production d'électricité.
    Viennent ensuite les évolutions constatées au sein des filières renouvelables, au regard des chiffres les plus parlants, et les développements récents en matière d'infrastructures énergétiques.


    Document en 3 parties

    pdf 

    pdf 

    pdf 
     
  • 52 MISSIONS D'AMO POUR VOS PROJETS

    52 MISSIONS D'AMO POUR VOS PROJETS
    26.05.14

    52 missions d'AMO pour vos projets - CINOV - Mai 2014

     

    La maîtrise d’ouvrage est une fonction qui naît de la mise en œuvre d’un projet. Ce document s’adresse donc aux maîtres d’ouvrages publics comme privés. Il sert aussi de support aux ingénieries pour apporter encore plus de qualité aux projets. Dans tous les cas, la loi MOP conserve son statut de référence méthodologique. Il arrive couramment que plusieurs acteurs interviennent dans cette fonction (politiques, services techniques, etc.) si bien qu’il est souvent difficile d’identifier cette fonction à une personne unique. Cette diversité des maîtrises d’ouvrage, qui est aussi celle des compétences dont elles disposent en interne, des stratégies poursuivies, de la taille et de la complexité des projets, etc. explique qu’il n’existe pas de procédure type de recours à un AMO. Il est en revanche indispensable que le maître d’ouvrage ait une vision complète des compétences auxquelles il peut recourir. »

    pdf 
     

Page 1 sur 82